Manipulateurs Pervers Narcissiques

Accompagnement stratégique et psychologique des victimes de violence conjugale et de manipulateurs pervers narcissiques, hommes ou femmes.

L’assertivité pour communiquer avec un pervers narcissique

comminication perverse

Fondamentale dans le cadre d’une communication non violente, l‘assertivité peut vous aider à supporter (peut-être même de contrer) les discours manipulateurs, confusionnants et agressifs du pervers narcissique.

Il est difficile, voire impossible ,de gérer un pervers narcissique, pourtant, lui opposer un comportement assertif peut le déstabiliser.
Le pervers narcissique utilise le langage pour amener sa victime dans une confusion telle qu’elle ne peut plus discerner le sens de la « conversation » et se retrouve très vite dans une sorte de transe hypnotique où elle n’a plus aucune maitrise de ses émotions et de ses pensées.
Perdant immédiatement tout contrôle et ressentant un grand danger, la victime se trouve dans un état légitime de réaction protectrice qui se transforme presque immédiatement en fuite ou en agression et qui sera alors retournée contre elle puis instrumentalisée avec régal par le provocateur.

Face à un PN, l’assertivité semble être la seule alternative que vous ayez pour vous positionner dynamiquement sans renoncer totalement à votre amour-propre et en ouvrant peut-être une brèche dans laquelle vous pourrez tenter d’exprimer votre émotion.

Assertivité et communication non-violente (CNV) peuvent vous fournir quelques outils efficaces et désinhiber votre intelligence émotionnelle et relationnelle, étouffée par une l’oppression délirante d’un PN .

ASSERTIVITÉ : oser s’exprimer , savoir dire non, savoir demander, …

Être assertif, c’est savoir se défendre en respectant son/ses interlocuteur(s).
.

Définition

L’assertivité désigne une conception des relations humaines qui s’appuie sur le refus de produire ou de subir des comportements négatifs tels que:

  • les comportements d’agression ou de domination
  • les comportements de soumission, de la fuite ou d’abandon
  • les comportements de manipulation

 

Étymologie

Le mot assertivité vient de l’anglais assertiveness, substantif formé à partir du verbe « to assert » : affirmer, assertion, s’affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion. Assertiveness peut donc se traduire en français par « affirmation de soi », confiance en soi, force tranquille . L’ «assertiveness» permet à chacun de s’affirmer dans la vie tout en gardant des relations positives avec Autrui.

 

Des relations interpersonnelles plus fécondes

L’assertivité, c’est donc une affirmation de soi constructive et responsable, intelligente. Il s’agit de se respecter soi-même en s’exprimant directement, sans détour, mais avec considération.
Bien que l’assertivité ne soit pas une technique mais une attitude, elle permet de développer des techniques s’en inspirant. Il s’agit d’assurer la capacité à dire autant que celle à entendre : le partage de points de vue différents devient dès lors possible sans conflits. L’assertivité permet alors de favoriser les bonnes relations au sein d’un groupe et d’apaiser les relations professionnelles.

 

Ni paillasson Ni hérisson

L’affirmation de soi c’est donc aussi un respect de soi où il y a aussi respect d’autrui.

Il est en effet tout aussi important de respecter autrui que de se respecter soi-même. L’assertivité induit donc une attitude où les deux sont présents sans que l’un le soit au détriment de l’autre.

L’assertivité n’est pas une attitude dans laquelle on accepte tout sans rien dire. Savoir s’affirmer et oser s’exprimer est primordial pour la qualité des échanges. Il faut donc entendre les critiques sans vouloir se justifier absolument, ou contre-attaquer de façon impulsif . Être assertif , c’est reformuler la critique, demander des précisions, puis dans un deuxième temps, choisir de reconnaître de ou réfuter les faits.

L’assertivité, c’est donc la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Elle correspond à une attitude de fermeté par rapport aux événements et à ce que l’on considère comme acceptable ou non, de façon à développer des relations plus harmonieuses.

L’assertivité implique et la prise de conscience et l’affirmation de ses propres limites.

 

Un cercle vertueux: l’échange gagnant-gagnant

Dans l’assertivité, on ose dire, mais on reste présent pour entendre et pour gérer le retour que l’autre nous adresse. La philosophie de vie de l’assertif correspond au « je suis OK, vous êtes OK » (relation idéale selon l’analyse transactionnelle). L’assertif postule le respect réciproque des opinions : ce n’est pas parce que moi j’aime telle chose que les autres ont tort de ne pas l’aimer.

L’exemple de l’accord Gagnant-Gagnant (win-win en anglais) est significatif :il s’agit d’ un accord par lequel chaque partenaire se préoccupe de l’intérêt de son partenaire, afin de maximiser son propre intérêt. Il ne s’agit pas de rechercher le meilleur compromis de partage des gains mais d’augmenter les gains de chaque partenaire. Adopter une relation Gagnant-Gagnant, fondée sur la satisfaction des besoins de chacun des partis, permet la résolution de conflit.

Être dans l’assertivité, c’est réunir deux qualités autrefois contradictoires: affirmation de soi et respect d’autrui.
L’assertivité produit un effet d’entraînement sur le ou les interlocuteurs. Elle permet d’accroître la qualité de la relation et la compréhension mutuelle et réciproque, tout en enclenchant un cercle vertueux.

Déclaration des droits de l’affirmation de soi

Manuel J Smith et les 10 commandements de l’assertivité

Beaucoup d’idées aujourd’hui associées à l’affirmation de soi et à l’assertivité ont d’abord été exposées dans le livre de Manuel J Smith «When I Say No, I Feel Guilty “ ( quand je dis non, je me sens coupable) publié en 1975.
Ce livre explique que l’affirmation de soi réside en grande partie dans l’expression claire et précise de Soi et dans la résistance à la manipulation.
Il proclame en dix points la « Déclaration des droits de l’affirmation de soi », centrés sur le principe essentiel: « Le droit d’être le juge ultime de vous-même est le premier droit assertif».

Ce livre ne semble toujours pas avoir été traduit en français, pour vous, nous traduisons donc ci-dessous les 11 commandements de l’assertivité :

1 – Vous avez le droit de juger votre propre comportement, vos pensées et vos émotions, et de prendre la responsabilité de leurs conséquences sur votre vie.

2- Vous avez le droit de ne pas systématiquement justifier votre comportement.

3- Vous avez le droit de juger si vous êtes en mesure (ou non) de trouver des solutions aux problèmes des autres.

4- Vous avez le droit de changer d’avis.

5- Vous avez le droit de faire des erreurs.

6- Vous avez le droit de dire: «Je ne sais pas».

7- Vous avez le droit d’être indépendant et de vous confronter à la volonté des autres.

8- Vous avez le droit d’être illogique dans la prise de décisions.

9- Vous avez le droit de dire: «Je ne comprends pas».

10- Vous avez le droit de dire : «je n’aime pas»

.

Smith explique que la colère et la peur induisent automatiquement des réponses physiologiques qui inhibent la pensée et vous empêchent d’articuler des réponses claires et efficaces.

.

Ces 10 commandements vous aideront à surmonter colère, peur et frustration.
Vous serez alors en mesure de répondre et d’argumenter.

.

assertivité

Cette liste restreinte de droits ( qui doivent être actualisés et concrétisés en comportements assertifs) affirme en creux la philosophie suivante : Nous avons tous le droit d’être libres et de faire ou d’être ce que nous voulons à condition que cela n’affecte pas Autrui.
Ainsi, par exemple, vous êtes libre d’écouter votre musique sur la plage à condition de ne pas infliger ce choix à ceux qui préfèrent ne pas écouter.

Dans l’optique d’une confrontation verbale et mentale avec une personne agressive, manipulatrice, avec un pervers narcissique par exemple, nous pouvons compléter cette liste qui dessine les contours de l’assertivité:

  1. J’ai le droit d’avoir et d’exprimer mes opinions et mes idées qui peuvent différer des tiennes – et toi aussi.

  2. J’ai le droit d’être écouté et respecté (même si tu n’es pas d’accord ) – et toi aussi.

  3. J’ai le droit d’avoir des besoins et des désirs – et toi aussi.

  4. J’ai le droit de demander que l’on prenne en compte mes besoins et mes désirs – et toi aussi.

  5. J’ai le droit de refuser sans me sentir coupable ou égoïste – et toi aussi.

  6. J’ai le droit d’avoir des sentiments et de les exprimer avec assurance si je le désire – et toi aussi.

  7. J’ai le droit d’être «humain» et donc , par exemple, de me tromper parfois – et toi aussi.
  8. J’ai le droit de décider de  rester neutre – et toi aussi.

  9. J’ai le droit d’être fidèle à moi-même, à mes valeurs personnelles -et toi aussi.

  10. J’ai le droit d’avoir des droits et de les faire respecter – et toi aussi.

 

Sans cesse , essayez d’instaurer la réciprocité dans vos échanges…

Geneviève Schmit - Experte dans l'aide aux victimes de manipulateurs pervers narcissiquesGeneviève Schmit, experte dans l’aide aux victimes de manipulateurs ou manipulatrices perverses et narcissiques.

Laissez moi un texto sur le 06 43 43 15 79 ou allez directement sur mon agenda en ligne dans le site:  Soutien Psy en Ligne

 

Article rédigé en octobre 2015

.

.

Vous souhaitez reprendre votre vie en main ?
Parlons en lors d’une première consultation.
Geneviève Schmit - Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulation perverse narcissique, hommes ou femmes - https://www.soutien-psy-en-ligne.fr

© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques depuis 2012.

Pour toutes consultations, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée.
Cependant, mon nom complet, ainsi que le lien actif de la page du site internet pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail.

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié :
Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy