Manipulateurs Pervers Narcissiques

Accompagnement stratégique et psychologique des victimes de violence conjugale et de manipulateurs pervers narcissiques, hommes ou femmes.

L’enfant peut-il devenir pervers narcissique ?

L’enfant peut-il devenir Manipulateur pervers narcissique ?

 

Oui, l’enfant peut devenir manipulateur, et même manipulateur pervers narcissique.

Pourtant, gardez-vous de lui mettre cette étiquette lourde de conséquence et qui peut, par son seul pouvoir de suggestion, avoir des conséquences dramatiques pour le développement neuropsychologique de l’enfant.

Témoignage :
« Maxime a 14 ans, et je trouve qu’il se comporte de plus en plus comme son père manipulateur pervers et violent. Il lui est arrivé de me frapper aussi, il m’a même craché au visage en hurlant que je suis une mauvaise mère. J’ai cru entendre son père… Il utilise les mêmes mots, les mêmes expressions… je reconnais les gestes de son père. Cela me terrifie ! »

Isa se confie : « Le petit a 27 mois, et j’ai parfois l’impression qu’il me manipule comme son père. Je suis terrorisée à l’idée qu’il devienne PN ! »

Tous les enfants sont plus ou moins manipulateurs, tous les enfants peuvent également avoir des comportements quelque peu pervers, et les enfants ont aussi besoin d’être un peu narcissique, mais ils ne sont pas pour autant «manipulateurs pervers narcissiques « comme » leur père (ou mère) !

L’enfant, et surtout le jeune adolescent, va naturellement chercher la position de pouvoir. C’est légitime dans son développement. Il n’y aura un réel problème que lorsque, au lieu de rencontrer le rappel des limites imposées par la famille, il rencontre un réflexe de peur panique d’une mère pensant reconnaître là le comportement de son propre bourreau. Elle va alors, sans le vouloir, calquer une identité totalement fausse sur un enfant qui agit comme tous les enfants de cet âge. Ce comportement peut être lourd de conséquences. On sait aujourd’hui l’impact que peut avoir notre propre projection sur le développement de l’autre. Alors, avant de lui poser l’étiquette de « PN », prenez le temps de l’observer, de poser les limites, de l’accompagner dans la compréhension de règles que vous respectez vous aussi, de prendre conseils auprès de spécialistes, de travailler sur votre propre position et de vous armer de patience.

N’oubliez jamais que si votre enfant a une partie du capital génétique du parent toxique, qu’il subit son influence néfaste, il a aussi une partie de votre propre capital, de tout votre amour, de votre exemple et de votre propre influence.

L’enfant va rechercher le comportement qui lui apportera le plus d’avantages possible.
C’est en cela que le pervers narcissique ressemble au jeune adolescent, et non le contraire !
Le pervers narcissique a un comportement de pré-adolescent, et le jeune adolescent a, la plupart du temps, un comportement conforme à son âge.

L’enfant va aussi tenter de tester les limites, comme tout enfant normalement constitué. Le problème que l’on rencontre lorsque l’un des parents est défaillant, ou même les deux, est que les limites ne sont ni claires, ni stables. Ne rencontrant pas le cadre sécurisant que procurent les règles de la famille, l’enfant va entrer dans une certaine anxiété, se sentira perdu, livré à lui-même.
Il vaut mieux qu’un seul des parents offre à l’enfant un cadre sécurisant, avec des règles clairement définies et respectée par tout, qu’aucun des deux.

Et puis, il reste l’enfant qui a malheureusement hérité de ce potentiel pervers narcissique. Mais n’oubliez jamais qu’il s’agit d’une psychopathologie qui a une origine multifactorielle. Il ne suffit donc pas d’hériter du « gène » pour en développer totalement le comportement. Ce potentiel va influencer le développement neuropsychologique de l’enfant, renforcer peut être son côté sombre, mais heureusement, la manière dont vous agissez et dont vous vous extirpez des griffes de votre bourreau peut avoir un impact majeur sur l’enfant. Votre exemple est primordial !
L’enfant qui observe que ce fonctionnement ne marche pas sur vous, que vous pouvez être heureuse et reconstruire votre vie, imprimera cette posture d’une manière différente que celui qui contemplera chez le parent pervers narcissique toute la jouissance de son pouvoir.

C’est malheureusement dans ce cas extrême qu’il arrive que le parent protecteur soit contraint de lâcher son enfant sous peine de sombrer avec lui et faire sombrer le reste de la fratrie.

Le manipulateur pervers narcissique - Comment s'en libérer - SCHMITGeneviève Schmit 

Extrait du livre de Geneviève Schmit
Le manipulateur pervers narcissique – Comment s’en libérer – Victimes, prenez le pouvoir sur votre vie !  
Editions Grancher

 

© Geneviève Schmit – diffusion

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet https://www.pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

(Suite de la réflexion dans le manuscrit en cours de publication)

Geneviève Schmit - Experte dans l'aide aux victimes de manipulateurs pervers narcissiquesGeneviève Schmit – Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques ©Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques. http://soutien-psy-en-ligne.fr

novembre 2015

Besoin d’aide ?

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy – Geneviève Schmit

http://bit.ly/enfant-devenir-pn

 

Petit livre d’or provenant du partage sur Facebook

 

Vous souhaitez reprendre votre vie en main ?
Parlons en lors d’une première consultation.
Geneviève Schmit - Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulation perverse narcissique, hommes ou femmes - https://www.soutien-psy-en-ligne.fr

© Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques depuis 2012.

Pour toutes consultations, laissez-moi un texto au 06.43.43.15.79

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée.
Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail.

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié :
Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse. Soutien.Psy